Chronique d’un départ : afin de guider ceux qui nous quittent – Un livre d’Anne Givaudan et Daniel Meurois

//Chronique d’un départ : afin de guider ceux qui nous quittent – Un livre d’Anne Givaudan et Daniel Meurois

Chronique d’un départ : afin de guider ceux qui nous quittent – Un livre d’Anne Givaudan et Daniel Meurois

18.95 $

Sans taxe – Expédition : 5,17 $ ou gratuite dès 30 $ d’achat

Lorsqu’un être cher nous quitte, on ignore souvent comment l’aider. Que vit-il ? Que veut dire sa mort ? Alors on se révolte, puis on se résigne… et rien n’est résolu. Face à tout cela, il existe pourtant une réponse, une attitude juste.

A l’aide de la méthode de décorporation qui leur est propre, les auteurs ont pu suivre, pendant les derniers mois de sa vie, l’itinéraire d’Elisabeth, une femme parmi d’autres, atteinte d’un cancer. Semaine après semaine, ils ont donc fidèlement retranscrit le vécu de son être profond au seuil de la mort, ses métamorphoses et ses découvertes. Un véritable guide à l’usage de ceux qui veulent aider ceux qu’ils aiment à mieux partir.

On a déjà beaucoup écrit et lu sur le thème de la mort. Aujourd’hui, les récits de N.D.E. ou de contacts médiumniques foisonnent plus que jamais. Cependant, s’il nous a paru utile d’offrir ce témoignage sur le sujet, c’est parce que sa nature est peut-être un peu différente. En effet, grâce à une capacité de décorporation (voyage astral) que nous utilisons depuis presque 30 ans, il nous a été possible de suivre pas à pas l’itinéraire d’un être qu’une maladie grave vouait, à brève échéance, à la mort.

Ce livre est donc le récit de son approche vécue « de l’intérieur », semaine après semaine, sans édulcorant. C’est peut-être avant tout le livre d’une métamorphose, celle d’un être qui, comme tant d’autres, a souffert, s’est révolté contre sa déchéance puis a appris à découvrir au fond de lui-même une source de lumière et d’espoir qu’il croyait tarie.

Sujet délicat s’il en est… Dès que l’on aborde semblable matière, nos sociétés voient ressurgir leurs vieilles peurs, ouvrent leurs réservoirs d’émotions incontrôlées, leurs blocages… bref, refusent de vouloir y voir clair et de se rendre à certaines évidences.

C’est en vue d’activer un peu plus le désamorçage de tout cela que nous nous sommes donc efforcés d’accompagner du mieux possible, pendant les cinq derniers mois de sa vie, Elisabeth, une femme comme il en existe tant, atteinte d’un cancer.

Nous ne connaissions pas Elisabeth… Il a fallu que nous nous apprivoisions mutuellement et, sans l’amitié née entre nous, sans sa solide volonté d’ouvrir son coeur, ce livre n’aurait jamais vu le jour. C’est pour cela aussi qu’il est un peu le sien, au-delà de ce que l’on appelle de façon ignorante et plate « la mort ».

Qu’Elisabeth soit donc remerciée, car son désir de nous offrir les mutations de son âme jusque dans les semaines qui ont suivi son départ, a été constamment motivé par une indéfectible volonté de servir l’humanité. En effet, son témoignage au seuil de la mort se révèle avant tout être une marche vers l’Amour et vers la Vie au sens plein du terme.

Ainsi, pendant les mois passés en sa compagnie, nous avons assisté à l’éclosion d’une âme bien plus qu’à une mort. C’est cela que nous tenons à souligner, car les paroles que nous a confiées Elisabeth n’ont pour but que de générer l’espérance, loin de tout contexte morbide. Nous les avons ressenties, nous les avons consignées comme une marche supplémentaire afin de mieux aider ceux qui nous quittent mais aussi afin de mieux vivre notre présent, de mieux apprécier le sens de la vie qui nous est offerte.

Puissent leur authenticité et l’amour dont elles ont été imprégnées aider chacun de nous à devenir un peu plus humain… en n’oubliant pas la part du Divin qui demande à éclore.

Anne Givaudan & Daniel Meurois

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.